Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 16:58

       Ce matin quand j'ouvre les rideaux du gite, je sens comme une atmosphère inédite de calme, de beauté, de douceur. Nous nous préparons tranquillement à vivre une nouvelle journée formidable. Mais cette fois ci, pas de descente à vélo, nous rejoindrons la plaine en voiture. 
Nous dépassons d'abord pour cela, le Perthus et roulons jusqu'à Céret. La ville est encore endormie sous le froid de canard qu'il y fait encore.

       Toute la vallée est dans l'ombre. Le ciel d'un bleu profond ne peut nous réchauffer. Nous sortons tout de même de la voiture pour enfourcher nos drôles de machines qui vont nous transporter jusqu'à notre petit paradis.
     Dès les premiers coups de pédale, c'est tout un bonheur qui nous envahit, celui d'être ensemble à cette date incongrue, demain c'est Noël, dans ce fond de vallée perdue.

        Nous remontons ainsi à bonne allure la vallée du XXXXXXXXX qui nous permet de traverser les communes de et de. Très rapidement nous remarquons, ravis, que le trafic baisse rapidement d'intensité. Quelques voitures, très peu de camions nous croisent ou nous doublent. C'est encore mieux que nous l'espérions. Le soleil inonde maintenant toute la vallée. Nous appuyons encore plus sur les pédales.
         Et voici qu'arrive le village de XXXXXXXX. Nous cherchons quelques renseigenements sur la montée au col. Ce que nous apprenons est plutôt symathique et encourageant mais visiblement nous étonnons tout le monde quand nous evoquons notre volonté de monter là haut.
         Sur la place principale, nous goûtons, assis devant un café, à un véritable  moment de calme et de serénité avant les turbulences de l'effort de la montée.

Partager cet article

Repost 0
Serge Capdessus - dans Vélo
commenter cet article

commentaires