Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 16:24

 

Samedi 8 novembre,

Notre aller-retour au Cho la pass (5420m) a aiguisé notre passion des cimes, certains aspirent à regagner l’altitude et à approcher le Pachermo. Après le petit-déjeuner, Aimé, Jean-François et moi déplions les cartes et préparons pour l’assemblée de 10 heures un itinéraire bis, encouragés par Guigui. Chacun comprend notre envie d’approcher le 6000 programmé, le chef valide le plan B élaboré par la commission ad hoc, Amar conseille et rectifie quelques étapes. Oubliée la journée de farniente prévue! Nous préparons nos sacs à toute hâte, les porteurs sont  déjà prêts.

14 heures, c’est le départ pour 7 d’entre nous : Sylvie, Véro, Aimé, Jean-Luc, Jean-François, Gérard et Jean-Paul, accompagnés de Cook, Kajig, Tséring et quatre porteurs.

Séances photos… embrassades, nous nous séparons pour 9 jours.

 

JOUR 1 : Phériché 4240m –Pangboche 4007m

Total Temps

Total

Asc. m

Moyenne

Asc. m/h

Total

Desc. m

Moyenne

Desc. m/h

Altitude

maxi

Altitude

mini

1h38

136m

270m/h

373m

480m/h

4305m

4007m

 

 

 

 

En haut de la première montée : un dernier regard sur Phériché. Des porteurs arrivent en courant, à bout de souffle.  Ils nous apportent les tentes !!! Tiens donc, les tentes ne sont pas à Namché Bazar avec tout notre matériel ???? Inutile de chercher à comprendre l’organisation népalaise…

Sur les sentiers, des couples endimanchés se promènent avec leur enfant (au Népal, le samedi est le jour férié de la semaine).

Pangboché est à moins de deux heures de marche. Nous hésitons à rester là, l’étape est si courte ! Finalement, nous nous laissons tenter  par les charmes de ce lodge, sa douche chaude et ses chambres avec vue sur l’Ama Dablam.

 

Dimanche 9 novembre : Étape la plus longue de toutes : "l’étape aux mille croupes"

JOUR 2 : Pangboche 4007m – Nha Na 4400m

Date Heure

de départ

Total Temps

Total

Asc. m

Moyenne

Asc. m/h

Total

Desc. m

Moyenne

Desc. m/h

Altitude

maxi

Altitude

mini

Arrivée à

9/11 à 7h17

5h

813

310

463

410

4359

3860

Tharé

9/11 à 14h24

1h38

201

300

192

410

4386

4251

Nha Na

9/11 Total

6h38

1014

 

655

 

 

 

Cumul 1669m

De l’autre côté de la vallée : Thyangboché et son monastère ! Nous y étions au début du trek … La descente sur Phortsé est assez exposée, il vaut mieux ne pas y croiser un yak ! Nous déposons un message pour Serge et ses troupes à la faveur d’un mur de manis. Le trouveront-ils ?

Suite du programme : Konar et Tharé (non, on n’a pas inventé !). Tout le long de la montée, quelques trekkers descendent mais aucun ne monte. Évidemment ! Les lodges sont si éloignés et si rares sur ce versant. Seul des Us33féniens osent s’attaquer à ce genre d’étape! Konar est un village déserté, un karkha, occupé seulement en été pour les pâturages. Tharé est en vue. A chaque apparition, nous pensons y arriver, fausse illusion !  Malheureusement c’est encore une autre croupe … descentes, remontées, chortens et nouvelle croupe.


Nous arrivons affamés, proches de l’hypoglycémie et assommés  par le vent qui souffle inlassablement sur ce versant. Le lodge est un belvédère sur la vallée de Dudh Kosi, sur l’autre versant on distingue l’itinéraire qu’empruntera l’autre groupe.

Nous accélérons jusqu’à Nha Na dans l’espoir de trouver des places dans le lodge, sinon il faudra continuer l’ascension. Personne ne le souhaite ! La nuit tombe et nous sommes explosés ! Le lodge est très sommaire : sol en terre, toiles plastique au plafond et aux murs, quelques souris, mais il convient à tout le groupe.

 

Lundi 10 novembre,

JOUR 3 : Nha Na 4400m – Gokyo 4750m

 

Date Heure

de départ

Total Temps

Total

Asc. m

Moyenne

Asc. m/h

Total

Desc. m

Moyenne

Desc. m/h

Altitude

maxi

Altitude

mini

Arrivée à

10/11 à 7h20

2h32

388

310

31

160

4728

4364

Gokyo

10/11 à 10h30

1h48

584

370

9

140

5357

4719

Gokyo Ri

10/11 Total

4h32

981

 

602

 

 

 

Cumul 1583m

 

Après le passage de la moraine, l’itinéraire se dessine dans un labyrinthe de cairns. Nouvelles couleurs, nouveaux panoramas : les sommets se reflètent dans les lacs turquoise… des oies sauvages survolent le lac, Jean-Luc nous apprend qu’elles sont capables de passer au-dessus de l’Everest …le groupe flâne dans ce décor, fantasme devant le Cho Oyu … " le plus facile des 8000".

Le village de Gokyo a des allures de station balnéaire, le lodge est confortable, voire luxueux auprès de celui de la veille, vue sur le lac scintillant et le Gokyo Ri. Déjeuner rapide :"garlic soup". Puis Jean-François donne la cadence pour l’ascension du Gokyo Ri. D’autres trekkers s’y rendent plus tard dans l’après-midi pour admirer le coucher de soleil sur les sommets de l’Himalaya, puis ils rentrent à la nuit, frigorifiés ! D’autres se contentent de la moraine du Ngozumpa glacier, d’une bonne douche et d’un pot de miel pour calmer cette maudite himalayan cough !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Serge Capdessus - dans voyages
commenter cet article

commentaires