Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 15:19
Dernière sortie de l'année le jeudi 31 décembre 2009.

cerbèreDeux belles boucles sur les crêtes frontalières et la côte Vermeille avec 5 cols  nous attendent pour cloturer cette année exceptionnelle.
Le "moniteur-libraire" de Saint-Gaudens nous avait prévenus : "C'est casse-pattes ce coin!" Après notre troisième visite, on confirme, c'est comme le Pays Basque, cela descend et monte sans arrêt....
Départ de Port-Vendres, direction Banyuls, premiers kms sur la Route Nationale : col des Portes 76m et col de Père Carnera 67m. Les montées et les descentes s'enchaînent. Cap Cerbère. Col des Belistres 165m, Col de Frare 202m.
    Pour échapper à la Nationale et à ses tunnels, nous trouvons une petite route à notre goût : aucune circulation et agréable montée avec vues superbes  sur la côte Vermeille. Après Llança,  c'est plus plat et plus un seul nuage.
    A l'horizon la chaîne des Pyrénées apparaît avec le Canigou légèrement poudré. Ici les prairies sont vertes et ce contraste de couleurs est magnifique. La plaine est exploitée : oliviers, blé d'hiver et aussi élevages porcins... avec ses odeurs! Plus haut, les oliviers se mélangent aux chênes liège et les mas sont plus rares.
    Nous attaquons la montée au col de Banyuls aveccol de Banyuls quelques craintes. L'an dernier, même saison, versant nord, nous avons posé plus d'une fois pied à terre, essoufflés ou soufflés par les rafales de vent.. Le versant sud est différent, de ce côté nous devons enchaîner sur 5km montée de 9%, descente de 10%, remontée de 10%, redescente de 9%... Un vrai casse-pattes, mais au moins en descente on sait qu'on avance. Nous gagnons le col sans trop de difficultés, nous nous abritons au refuge CEC, magnifique belvédère.
    Col de Banyuls 363m. On y resterait bien pour la nuit, mais ce havre de paix pourrait bien se transformer après l'arrivée de quelques intrus. La descente versant est toujours aussi impressionnante, les freins chauffent... On s'enorgueillit quelque peu d'avoir gravi ce versant un an auparavant et on regrette de ne pas avoir notre tandem et son "super-chrono-alti" qui nous indiquerait le % de la pente. Le revêtement est excellent, heureusement, mais plus loin ce n'est pas le cas, les chaos de la route nous épuisent. Serge en profite pour faire une pause, pause-cueillette... ses mains s'en souviendront longtemps! Nous serons certainement les seuls à avoir dégusté ce soir-là de délicieuses figues de Barbarie. Réveillon aux fruits de mer à Port Vendres...


Le samedi 10 octobre 2010 et le dimanche 11 octobre 2010, depuis le centre équestre de Joué (Belin Beliet 33) nous réalisons 2 boucles dans le forêt landaise, hélas très abimée par les dernières tempêtes:

De Joué à Arcachon en aller retour avec beacoup de piste cyclable et un circuit autour de Joué: Hosteins, Biganon, Saugnac, Joué.

Le dimanche 4 octobre 2009, avec ma mère agée de 75ans, je retrouve le massif des Baronnies.
Circuit: Trébons, Bagnères de Bigorre, Col des Palomières 810m, Col de la Pède 685m, Bulac, Esconnets, Bulan, Bourg de Bigorre, Bonnemazon, Trébons. Très beau temps. Très belle journée. 55km.

Le samedi 5 septembre 2009, pour fêter la rentrée scolaire,
je réalise en solo le circuit suivant: Baurech, Cabanac, Hosteins, Villandraut, Roaillans, Langon, Baurech. Tout en Gironde. Très beau temps. 112km.

Le dimanche 9 août, passo de la Bernina 2328m.
 Pour clore cette campagne 2009 dans les Alpes, je gravis depuis le Sud, avec Véro, ce col Suisse, haut, à la pente constante (8% de moyenne), à la route étroite et fréquentée.



Le samedi 1er août, ascension de la Bonette.
Avec Véro, depuis St Sauveur (66), nous gravisssons ce seigneur des Alpes. Grand beau temps, paysages grandioses. Trois cols au menu: le col des Fourches 2261m le col de Raspaillon 2513m et le col de la Bonette 2715m.



Le jeudi 30 juillet, à partir de St Martin de Vésubie (66).
Journée de découverte des routes de la région. Nous réalisons une boucle en gravissant 8 cols: Turini 1607m, Cabanette 1372m, L'Orme 1005m, L'Ablé 1149m, Braus 2002m, Nice 412m, St Roch 991m et La Porte 1057m. Départ matinal à température agréable, remontée terminale sur St Martin par une température étouffante.

Le 23 juillet, col de Larche 1991
(04).
Courte mais superbe ascension de ce col au depart du village de Larche. Départ nocturne vers 5h30, route déserte, ambiance extraordinaire.



Le 18 juillet, col de  l'Echelle et du Montgenèvre.
Toujours depuis Briançon (05), ascension de ces deux cols accessibles, calme  et  magnifique pour le premier, fréquenté  et  boisé  pour le second. Avec Pierre et Rémi.

Le 17 juillet 2009, cols du Lautaret et du Galibier (05).
Depuis Briançon, nous gravissons ces magnifiques sommets reputés. Belles ascensions réalisées avec une petite pluie fine au départ et un temps froid et dégagé à l'arrivée. Avec Pierre  et Rémi.

Du 6 au 12 juillet, traversée à tandem de Perpignan (66) à Pau (64) en passant par 18 cols des Pyrénées (voir la rubrique "nos sorties en tandem).

Le jeudi 18 juin, cinq cols de la région de Lacaune (81).
Pendant que mon fils Pierre souffre aux Mines d'Albi, vers 11h, je laisse ma voiture au petit village de Roquecezière et file bon train jusqu'à la bourgade, endormie, de Lacaune. Au passage, je traverse, ou je gravis, 3 cols, sympathiques et accessibles: le col de Peyronnec 879m, le col de Sié 1006m et le col de la Croix de Deux Sous 890m. Puis c'est l'ascension, en aller retour, du col de Piquotalen 1010m et enfin la traversée du col de la Bassine 885m pour retrouver après une longue montée, ma voiture à Roquecezière. Journée en solo de 66km.

Le 7 juin, ascension ossaloise du Col de Marie Blanque (64). 
En ce jour de Fête des Mères, je gravis avec la mienne, agée de 75 ans, les cols du Pourteigt et de Marie Blanque, au départ de Rébénacq. Une belle journée de vélo, calme  et reposante.  53km.

Les 30, 31 mai et 1er juin. Week-end de Pentecôte à Temple sur Lot (47) pour le rassemblement multisports organisé par la 2FOPEN.
Premier jour, depuis la base de Temple, une boucle de 57km nous promène le long du Lot, son calme, ses cerises, ses côtes, jusqu'au tennis de Grate Combe. Le  second  jour, plus  vaillants, nous  traversons  plusieurs  bastides pour parvenir à celle de Monflanquin et revenir ensuite à notre base après 94km parcourus. Le troisième jour, peut-être payant nos efforts des jours précédents, au départ d'Aiguillon, nous découvrons bastide et château de Nérac pour 60km de bonheur. Avec Véro et Evelyne.


Les 21, 22 et 24 mai. Pont de l'Ascension. Trois jours dans le Béarn (64). 

 

Premier jour, une petite boucle de 30km pour s'échauffer dans les collines rurales autour de Morlàas. Le second, ascension depuis Nay du géant du Béarn, l'Aubisque 1709m et ses 17km de montée, suivie d'une géniale traversée, encore fermée à la circulation jusqu'au col du Soulor 1474m, pour une boucle de 100km. Et le troisième, un autre parcours, de 70km au départ de Lourdes, pour traverser, magnifiques et isolés, les cols de Spandelles 1378m, Couraduque 1367m, Couret 1360m et de  Serre 1461m. Avec  Véro.


Les 9 et 10 mai, une petite sortie dans le Lot et Garonne (47).

Depuis Agen, nous partons pour un samedi bucolique et rural. Les iris y ont des couleurs extraordinaires. Nous consacrons ensuite notre dimanche à découvrir la région de Fumel, les rives du Lot et le château de Bonaguil. Avec Véro.



Week end du 1er mai. Haute Soule (64).

Au départ de Tardets, trois journées magnifiques de vélo.
1er jour,
la montée sur le plateau  d'Ahusquy sous une pluie battante et l'ascension de 5 cols (Arangaitz (2), Ibarburia, Inharpu, Ilhareko.). 
2ème jour, la  terrible montée, avec la remorque, à  Iraty par les cols d'Orgambideska et de Bagarguiak.
3ème jour, une géniale traversée sur une toute petite route déserte qui nous  ramène à Ahusquy puis à Tardets en gravissant au passage 9 cols (Heguichouria, Arhansus, Burdin Olatze, Ibarburia, Inharpu, Ilhareko, Bestako, Apanice, Landerre). Avec Véro.


Les 11, 12, 13 et 14 avril 2009. Maroc.
Randonnée de Marrakech à Imlil en passant par les villes de Demnate et de Ouarzazate.

Formidable boucle de 4 jours sur les routes marocaines avec une suite de journées aussi differentes entre elles qu'extraordinaires. Ce fut d'abord l'étape de 85km de plaines et de lignes droites, rectilignes mais jamais monotones, entre Marrakech et Demnate. Ce fut ensuite l'étape de montagne avec deux cols magnifiques, le Tizi Oufti 2150m et le Tizi Feddrat 2500m, colorée par de nombreux paysages grandioses, terminée par une belle descente dans la nuit noire. Ce fut enfin l'étape de prestige, avec l'ascension du Tizi Tichka 2160m et duTizi Ait Imguer 1740m.
 Et pour le dernièr jour, une belle surprise avec l'ascension du Tizi Tachedirt 2280m, depuis Imlil, sur une piste ouverte quelques semaines plus tôt.
    Quatre journées inoubliables qui exigent une prochaine visite.
Avec Aimé, Jean François et Véro.






Samedi 4 avril 2009. Col de Tramassel (1650m) Hautacam.

La neige est encore là, impossible de s’attaquer à un grand col, pourtant l’envie est forte. Nous décidons de partir vers Hautacam: la route sera déneigée et peu fréquentée puisque la station est fermée. Nous laissons donc la voiture à Pontacq (64) pour débuter par 11km de route départementale, fréquentée, jusqu’à Lourdes (65). Puis nous empruntons "la Voie Verte des Gaves" jusqu’à Argelès Gazost: Une ancienne voie ferrée, transformée en  piste cyclable entre Lourdes et Peyrefitte-Nestalas. Nous prenons ensuite la direction de Hautacam. Au pied de la montéel, nous essuyons un petit coup au moral: le panneau indique 13km jusqu’à la station avec une  moyenne de 9%… Pas étonnant que le Tour de France finisse certaines de ses étapes ici !

Aucun répit sur toute la montée, les replats sont rares, le moindre calme annonce immanquablement quelques mètres plus loin, un  raidillon terrible. Mais le temps est favorable, le décor sublime et la route  peu passagère.

Le décompte kilométrique s’arrête à Hautacam, mais il nous reste encore 1,5km jusqu’au col de Tramassel. Au restaurant d’altitude, presque vide, nous retrouvons l’ancien gardien du refuge des Espuguettes. Il convoite nos vélos et notre duo…

Petite frustration pour Serge qui espérait accéder au col de Moulata. Échaudés par notre dernière tentative de col enneigé, nous en resterons là pour cette journée. La descente est encore longue et le retour vers la voiture ralentit par un vent (de face évidemment). Avant Lourdes, Serge s’arrête pour regarder la carte, voilà qui annonce une variante à "la Capdessus". Comme d’habitude, c’est le bon choix, nous évitons Lourdes et ses pèlerins en empruntant la route d’Aspin, plus bucolique et en franchissant le sympathique Col de Bescurts 515m.
Serge et Véro

Dimanche 29 mars. Région de Cambo les Bains.
Après une soirée arrosée et une nuit courte, je quitte seul Cambo vers 9h, remonte la vallée jusqu'à St Etienne de Baigorry. J'arrive juste à l'heure de la messe et sans hésiter, prends la direction de l'Espagne. Une belle montée de 8km et de 7% en moyenne, me mène au Col d'Ispeguy 632m. Je rentre par le même itinéraire. Peu de voitures sur cette route,  pas de conducteur agressif, 80 km parcourus, du beau temps, sec, un peu de vent, en un mot, le bonheur. 

 
Merc 25 mars. Bordeaux/ Baurech
Solo. Par St Caprais.22km

Mardi 24 mars. Bordeaux /Baurech. Solo. 21km en  40mn.

Dimanche 22 mars. Baurech (33) / Cestas.

Petit matin frais, ciel dégagé, route calme, en passant par Langoiran, je traverse la Garonne puis Cérons, Labrède, Léognan, pour arriver à Cestas. Avec Bruno M. 61km.


Samedi 14 mars et Dimanche 15 mars. 2 sorties depuis Buros (64).

Avec Véro, bien entendu. Le samedi, nous gravissons par le côté Ossalois, le col de Marie Blanque, descendons ensuite coté Aspois et retrouvons la voiture à Sevignacq après un magnifique retour par le bois du Bager d'Oloron. Et le dimanche, nous  faisons une belle boucle dans le nord du Béarn: Buros, Morlaas, Lembeye, Lucarré, St James et Buros. Deuxième sortie réussie avec la remorque. 115km au total.


Samedi 7 mars. Sortie dans les Pyrénées Atlantiques (64). 

Depuis Ciboure, nous montons rapidement au col d'Ibardin, court et  nerveux et basculons aussitôt sur Véra de Bidassoa pour gravir le col de Lizuniaga, désert et facile et filer ensuite pour un arrêt à Sare. Nous gravissons ensuite le modeste mais sympathique col de St Ignace pour plonger sur Ascain. N'ayant pas eu encore notre dose, nous remontons alors dans un aller retour, au col, pour retrouver Ciboure après un dernier retour en faux plats, face au vent, assez pénibles. Des nuages mais pas de pluie. Avec Dominique R. 


Samedi 28 février dimanche 1er mars. Week-end dans les départements du Tarn (81) et du Tarn et Garonne (82).

L'hiver se termine calmement et nous laisse decouvrir les petites  montagnes  de  la  région de  Vaour  avec  au  menu  les  cols  de  la  Liberté  et de  Pontraute,  la Commanderie de Vaour, les châteaux de Penne et  de Bruniquel, la cité de Cordes.  96km.  Véro et Serge.  


Mercredi 25 février 2009. De Buros à Garlin (64).

Avec ma mère, agée de 75 ans, je réalise cette facile randonnée dans les paysages ruraux et agricoles du Nord Béarn (Buros/ Morlaàs/ Sévignacq / Garlin / Sévignacq/ St Armou/ Serres Morlaas/ Buros). Beau temps sans nuages. Première sortie probante avec ma remorque de vélo. 71km.


Mardi 24 février 2009. Cols depuis Tardets (64).

En solo, je laisse ma voiture devant la mairie de Tardets et grimpe en 4km bien raides au col de Sustary 444m. Je descends sur Tardets et entame aussitot une redoutable montée sur le massif des Arbailles, montagnes rudes, pelées, désertes pas très accueillantes. Je passe en souffrant au col de Arangaitz. La neige et le brouillard défendent le site d'Ahusquy mais je gravis tout de même les cols de Ibarburia, Burdin Olatze et de Inharpu. Mais vraiment, sans Véro, ce n'est pas pareil.  58 km.

 

Vendredi 20 février 2009. Col du Somport (64).
Pour achever une semaine très ensoleillée en vallée d'Aspe, je
quitte Urdos(64), toujours accompagné de Véro, vers 14 heures. Drôle d'horaire pour un départ pourrait-on penser... Le temps est magnifique, la vallée toujours aussi belle, bien enneigée dans ses pentes supérieures. Au bord de la route, de nombreuses personnes, de la voix, nous encouragent et nous félicitent. Nous arrivons ainsi sans difficultés, au coeur de l'après-midi, au col du Somport. Grâce au matériel founi par nos amis de la DDE, je déneige le panneau sommital pour la photo. Puis c'est la descente froide mais moins glacée que celle, nocturne, de janvier 2008. Arrivés à Urdos, nous filons aussitôt vers le col de Redo, situé juste au-dessus d'Etsaut, mais nous ne pourrons l'atteindre, la neige nous stoppe en effet à 1 km du sommet.


Dimanche 1er février 2009. Port de Castets (64).
Toujours avec Véro, encore plus mon amie. Nous laissons ce matin la voiture à Herrère. Et de là, nous arrivons à Louvie-Juzon en passant par Ogeu et Arudy. Aujourd'hui, pas de refus, nous grimpons au Port de Castets qui se défend bien avec plusieurs kilometres à 8 ou 9 %. Ici tout est beau, même les chasseurs qui viennent de tuer un sanglier nous paraissent sympathiques.
Retour magnifique par l'extraordinaire route du Bager d'Oloron et sa forêt-cathédrale. Sur le retour, passage logique à Oloron et à ses Russes. Pour un total de 69km.


Samedi 31 janvier 2009. Col des Bouts (64).
Avec Véro, mon amie, nous partons de Buros vers 10h30 pour rallier Nay par les grandes routes de la plaine du Pont Long. Après un passage rapide dans cette petite ville béarnaise,  nous atteignons le col des Bouts en passant au pied des premiers reliefs pyrénéens. Le paysage est calme, magnifique, génial. Le col, pas très marqué, lâche cependant de belles vues sur la vallée d'Ossau enneigée et en particulier sur le secteur du rocher d'Aran. Nous descendons sur Louvie Juzon, abandonnons l'idée du Port de Castets et rentrons à Pau par Sévignacq, Gan, les Hauts de Bosdarros, Gelos et Pau pour un total de 91km parcourus.  

Jeudi 1er janvier 2009.  Dordogne.
Depuis Verteillac (24), nous roulons jusqu'au village de Grand Brassac dans des vastes paysages agricoles totalement déserts. Nombreux paysages vallonnés et quelques bonnes côtes. Avec Dominique R. 41km.


Partager cet article

Repost 0
Serge Capdessus - dans Vélo
commenter cet article

commentaires