Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 09:00

 

TEXTE REDIGE EN DIRECT DU NEPAL

PAR MICHEL GRAND BOUDHA NEPALIS HONORIS CAUSA

 

"Je defie quiconque  qui a fait au Népal quelques grimpettes, un vol avec atterrissage à  Lukla , ou décollage de Jomosson  de  prouver qu 'il  a eu plus peur, qu'il a moins souffert, que l 'épreuve  a duré plus longtemps ...bref qu'il a connu pire que le trajet en bus  ( special touristes ! ) de Pokhara à Kathmandou  !

 

Tout pour achever  celui qui était avant de monter dans l'engin broyeur, fier d'avoir en deux mois réussi - presque - tout son programme  ( dont celui de maigrir ).

 Il y a la musique et le klaxon quasi permanent et en cadence...

 AMA-copie-1.jpg

Il y a l'absence de suspension et les nids de poules les pierres sur la chaussee et la chaussée souvent déchaussée.

 

Il y a les vaches  ( ah sacrées vaches qui savent ou croient qu'elles ne risquent rien, mais aussi les taureaux et les buffles aussi placides que les yacks d'altitude)  qui broutent, s'allongent, ruminent dans les carrefours ou a la sortie des virages.

 

Ah ! les virages , il y a les virages et peu importe la visibilité , on dépasse un camion a l'entrée, une moto nous double en pleine courbe et à la sortie  (du virage , pas de la route , mais oui on y est encore sur la route ) on se frôle avec des oeuvres d'art indiennes : des camions peints, dorés,  enluminés, enguirlandés, avec des images pieuses sur le pare-brise ....Comme ça leurs chauffeurs  Indiens, ne voyant rien, n'ont pas peur du danger !

 

Il y a le relief : certes on n'est plus dans les Annapurnas et les Hills (collines ) ne depassent pas 2000 m mais il faut les passer: montees roflantesques avec des hoquets avec tout l'engin qui vibre... et maintenant pour la descente, il faut avoir foi dans le frein moteur, les autres... et foi dans le Dieu et ses saints, posés à coté du chauffeur.

 

285.jpgAh le chauffeur , oui oui il ya un chauffeur jeune ( n'auraient-ils pas le temps de vieillir ?  )  D'une main, il tient et boit  sa bouteille ( d'eau ) de l'autre il s'éponge le front avec ce qui a dû être une serviette , d'une autre encore il règle la radio enfin il trouve deux mains , une pour le volant et l'autre pour passer les vitesses.  Heureusement que nous sommes dans un espace religieux ou les Dieux ont de multiples membres...Au fait ,il a encore une main libre le chauffeur , à l'extérieur de sa portière pour saluer les autres collegues.

 

Et puis il y a le stewart, le seul capable de rester debout, comment il s'accroche, ici à la poitrine d'une touriste , le coquin ,là à la chevelure d'un hippie , des fois il s'assoit en prévision d'un coup de frein qu'il anticipe sur les cuisses d'un autre passager. dord4

Moi avec ma tonsure je ne risque rien et de plus je suis coincé à la place de droite au fond du bus Il ne peut pas m’atteindre, je n’ai aucune liberté de derapage: à gauche,  ( mon porteur rondouillard Bim Tamang dit Bilbot le Hobbit ) à droite la carrosserie . Mais verticalement je peux ou du moins je ne peux pas m'empecher d’aller marteler le plafond puis de me macher le c.. au retour.

Enfin il y a la peur des vides , au dessus des gorges, des rivières. C’est vraiment le pays des verticales, des vides. Je préfère la neige et les plaques de verglas du Thorong La à cinq heures du matin ou les escaliers perchés  au passage du Chola Pass.

Ah ca m’a soulage  – un peu-  de regurgiter ces sept heures de tortures.


 A Kathmandou il fait chaud. C’est plein de touristes apparemment restant dans la vallée environnante et  tout est bien moins cher qu’en montagne. Heureusement je touche le fond de mes réserves.

 

Je suis lundi a Arveyres ,si…

GOKIO-copie-2.jpg

Ah, pour Jean Marie et Nicole particulièrement, leur explorateur  a rencontré des singes sauvages dans la jungle.

Et puis une bufflette furieuse , c’etait moins amusant , heureusement qu’il y avait un mur à grimper pour m’esquiver.

Bon courage à ceux qui travaillent , amitiés à tous et bises si c’est autorisé par les bonnes moeurs !"

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires