Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 08:11

Mardi 30 décembre 2008. Dordogne et Charente.
Depuis Verteillac en Dordogne, nous passons en Charente (!), roulons jusqu’à Montbereau puis revenons par un autre itinéraire très rural en empruntant des petites routes peu fréquentées. Temps gris, nuages bas. Avec Dominique R. Une crevaison. 50km.

Mardi 2 décembre 2008. Gironde. Nérijean.
Pour me remettre au vélo apres le voyage au Népal, de Baurech, je traverse Créon, m'arrête au café de Génissac, passe à Nérijean, St Germain du Puch, pour retrouver  Baurech. Une journée froide et ensoleillée, dans les vignobles de bord de Dordogne, en solo, alors que mes élèves, sans moi, souffrent, en stage.
60 km.

Jeudi 20 novembre 2008.  Népal.

Depuis Thamel, un  quartier central de Kathmandou,  sur des vélos loués, guidés par notre jeune  guide népalais, nous traversons Durbar Square, magnifique quartier historique et sortons de la ville. Aujourd'hui, au Népal, c'est un jour particulier, c'est un jour de grève générale. Dans les rues, toute circulation de véhicule à moteur est impossible mais nous pouvons rouler avec nos vélos sans étre inquiétés. Un calme étonnant règne dans les rues, d'habitude tellement encombrées et animées.
    Nous prenons la route de Pokhara et roulons pendant 20 km environ jusquau col de KHAIRALATHOK 1500m, col routier au trafic habituellement très dense de camions, de bus, tous plus bariolés les uns que les autres. Mais aujourd'hui, tout est arrété , la route est à nous.
    Nous descendons ensuite jusqu’àu village de  Naubise où nous prenons un repas dans un modeste restaurant. Dans l'après-midi, nous remontons au col pour revenir à Thamel. Nous sommes des cyclistes heureux d'avoir vu une partie peu connue du Népal. Ce fut donc une journée extraordinaire de 55km parcourus, à la tencontre du peuple népalais, avec Véro P, Thomas B et Jean  François J.

 

Dimanche 19 octobre  2008. Blanquefort.
Circuit solo, sans Véro, de 80km de Baurech à Blanquefort en passant par Bouliac, Bordeaux, la place Stalingrad, l'avenue Thiers, Lormont, le collège Georges Lapierre, le  Pont d’Aquitaine et le quartier de  Bordeaux Lac. Sur les quais de Bordeaux j'assiste à une démonstration du GIPN, et je rentre par le Pont St Jean en essuyant une crevaison.

Dimanche 12 octobre 2008. Saucats.
Depuis Baurech, je roule jusqu'à Portets, traverse La Brède et Saucats. 4km plus loin sur la route du Barp, je rejoins Bruno venant de Salles.  Nous rentrons à Baurech avant la fête. 45km.

Dimanche 21 septembre 2008. Lugon et l'Ile du Carney.
95 km. De Baurech par Créon et Arveyres je passe à Lugon, à Libourne et Branne. Très belle journée solo avec des arrêts à Lugon où je rencontre Thomas, et à  St Sulpice où je sympathise avec une vendeuse ambulante de légumes.


Lundi 25, mardi 26, mercredi 27 août 2008. Trois jours avec des grands cols Pyrénéens.
        Avec Véro bien sûr, avec Pierre mon fils agé de 18 ans, avec Marie ma mère, agée de 74 ans.
  Nous  entamons ces 3 jours en gravissant d'abord le col du Tourmalet depuis Argelès (65). Un peu plus haut que Luz St Sauveur, Pierre casse le dérailleur de son vélo. Nous descendons en ville pour louer un autre vélo. La fin de la montée depuis Barèges est bien éprouvante pour les organismes humains. Arrivée au col du Tourmalet dans le brouillard, Marie provoque un attroupement autour d'elle, les gens ne veulent pas croire son âge.
         Arriver au col du Tourmalet à vélo accompagné de son fils, de son amie et de sa mère, est un privilège que je goûte avec gourmandise.
        Nous descendons par la même route pour reprendre la voiture. Nous passons la nuit à Arrens (65) dans un gîte. Le lendemain, nous rallions Laruns en voiture pour la laisser à la sortie de la ville.
        De Laruns, nous gravissons le col du Pourtalet, longue et magnifique ascension au pied de l'Ossau, la Montagne des Montagnes. Nous descendons alors côté sud pour filer par les vallées espagnoles jusqu'à Jaca. La remontée du col du Somport est longue, épuisante mais superbe. Nous basculons aussitot pour un repas et une nuit appréciés à l'Hotel des Voyageurs d'Urdos.
       Et le lendemain, il ne nous reste qu'à traverser le col de Marie Blanque pour retrouver Laruns et la voiture.                                              SC 9/ 2/09


De St Jean de Luz (64) à Ogeu (64) les 17, 18 et 19 août 2008.
Trois jours de randonnée en solo en gravissant 24 cols.  Randonnée  décrite  dans  4 textes dejà publiés " De St Jean de Luz à St Jean Pied de Port, de St Jean à Iraty, de Iraty à  La Pierre et de La Pierre à Ogeu"




Massif des Aravis depuis Les Contamines.  26 juillet 2008
.
Avec Pierre, Rémi  et  Véro, nous partons de Les Contamines (74) pour gravir le col des Aravis (1486m) . Le col est fréquenté par les touristes et les locaux endimanchés. Arrivés au col nous filons aussitôt pour gravir cols de Merdassier 1500m et  de la Croix Fry 1467m Retour par le même itinéraire.


Massif des Saisies. 27 juillet 2008.
Depuis les Contamines, nous arrivons au col des Saisies 1650m à l'issue d'une montée régulière dans de magnifiques forêts et des  paysages immenses. Nous ne résistons pas à l'ascension facile et sympathique du  col de Lezette (1785m)  et de Légette (1776m). Enfin, après une terrible remontée, nous arrivons au col Joly 1989m d'où nous descendons, avec nos vélos, sur les Contamines en telécabine. Avec  Véro,  Rémi  et  Pierre.

   
Cormet de Roselend 1967m, le 24 juillet 2008.

Le 24 juillet, avec Maurice, Pierre, Rémi et Véro, je gravis ce col au départ de Valezan. Paysages de hautes montagnes, nombreux et variés. Longue halte au col. Descente jusqu'au refuge du Plan de la Lai. Pour meubler l'après midi, nous gravissons en aller retour, le modeste col Meraillet 1705m et le nerveux col du Pré 1703m.      

 

Col du Petit Saint Bernard 2188m, le 23 juillet 2008.
Avec Véro, Pierre et Rémi, très longue et extraordinaire ascension  de ce col mythique, depuis Valezan. Pause au restaurant Lancebranlette. Grand beau temps.






Col de l'Iseran 2770m, le 21 juillet 2008.

Avec Pierre, Rémi, Maurice, et Véro, ascension dans la fraîcheur du matin de ce géant des alpes avec des vues extraordinaires sur les glaciers de la Vanoise. Un grand parcours, un bel effort et une belle émotion au sommet.

Col du Mont Cenis 2081m. Le 20 juillet 2008.  
Depuis nous montons au col avec un ciel couvert et un peu gris et une température idéale. Pas beaucoup de belles vues sur les alentours mais au sommet une belle émotion pour ce grand col, connu, aux larges chaussées peu fréquentées par les cyclistes et les véhicules à moteurs. Quelques goûtes de pluie au sommet et nous descendons jusqu’à en ayant pris le soin de gravir le Col de la Madeleine et ses 1750m. Avec Pierre, Maurice et Jean Pierre.

Col du  Montgenèvre. Le 15 juillet 2008.
Depuis Briançon, en solo, je gravis ce col franco-italien très connu. La route est large, fréquentée par un trafic important mais l'ascension reste un grand moment. Col du Montgenèvre. Le temps me manque pour gravir le col de l'Echelle et je me contente de monter jusqu'au village de Planpinet. Pendant ce temps, Pierre et Rémi se battent avec la mécanique et surtout avec les mécaniciens, merci à eux deux.


Col de l'Izoard. Le 14 juillet 2008.
Depuis Briançon, je garvis avec Pierre et Rémi ce magnifique col. Un beau temps frais nous permet de vivre tranquillement cette ascension. Mais au col, un vent glacé nous y accueille, nous plongeons alors dans la Casse Deserte pour un repas froid. Pour compléter la journée, je gravis seul un petit col montagneux : le Col Perdu.

Cambo les Bains. Le 29 juin 2008.
Pour achever cette année scolaire, nous partons du centre de Cambo, traversons le petit col de Pinodieta, les villages d'Ainhoa et Dancharia, gravissons le classique col d'Otxondo puis les cols perdus de Eskisaroiko et Domiku et revenons en France par les cols de Lizarieta et de Pinodieta. Mais le dimanche après midi, il y a beaucoup dans ce secteur, de Ricard qui roule, les routes deviennent dangereuses pour les cyclistes. Avec Pierre. 

 Vallée d'Aspe. Les 14 et 15 juin 2008.

Sur ce week-end, avec Véro, Marie et Michel pour la voiture suiveuse, nous partons de Sévignacq (64), gravissons les cols de Marie Blanque et d'Ichere, dormons à  l'hôtel des Voyageurs d'Urdos et le lendemain, gravissons les cols du Somport, de la Sierra et d'Arai.

 

Partager cet article

Repost 0
Serge Capdessus - dans Vélo
commenter cet article

commentaires